Officiellement, il aurait “escroqué” un proche du Président, mais officieusement…

Alexandre Gahomera, alias Kiki, le chef de la milice Imbonerakure de Bujumbura croupit dans la prison de Ngozi depuis bientôt un mois. Officiellement, il est accusé d’escroquerie et abus de confiance. Un montant de plus de deux milliard Fbu qu’il aurait escroqué  à un homme d’affaire rwandais proche de Nkurunziza serait à l’origine de cette détention qui a surpris plus d’un observateur à Bujumbura. Mais officieusement, Kiki Gahomera a été incarcéré sur ordre du général Etienne Ntakarutimana patron du SNR pour des propos jugés “malveillants” qu’il aurait tenu à l’endroit de certains généraux qu’il considérait comme hostiles au 4ème mandat de Nkurunziza. “Aba généraux bose n’aba frondeurs kiretse Bunyoni na Ndakugarika” aurait-il déclaré devant un agent informel du Général Ntakarutimana muni d’un enregistreur qui a peu après servi d’élément à charge contre celui qui il y a deux ans a livré des dizaines de jeunes de Musaga, Ngagara et Nyakabiga aux tortionnaires du SNR. Ironie du sort!

Alexandre "Kiki " Gahomera quand il était dans les faveurs de la clique des tortionnaires de Bujumbura
Alexandre “Kiki ” Gahomera quand il était dans les faveurs de la clique des tortionnaires de Bujumbura

Kiki Gahomera n’est pas n’importe qui en effet, c’est l’homme que le monde entier a vu manifester contre les Nations Unies, l’UE, la Belgique et le Rwanda avec un pistolet caché sous son T-shirt dans les rues de Bujumbura. Kiki Gahomera, c’est  le garçon de course du terrible Bunyoni à l’instar du tristement célèbre Désiré Uwamahoro.  C’est aussi l’homme dont l’épouse a pris les devants dans les manifestations de Bujumbura pour clamer haut et fort qu’il n’y aura jamais de génocide au Burundi, que la paix et la sécurité règnent partout dans le pays,… et voilà que les DD lui prouvent qu’ils n’avaient encore dit pas leur dernier mot ! Aux dires de ses proches, l’heureuse élue de Bujumbura n’en revient plus. A l’hémicycle de Kigobe, elle brille désormais par des absences régulières, et même quand elle se présente c’est juste pour apposer sa signature sur la fiche des présences. Le fait est que le trajet Bujumbura-Ngozi reste pénible particulièrement en cette période de pénurie de carburant. Pour avoir déshonoré sa famille en narguant les victimes du maudit mandat de Nkurunziza, l’Imbonerakure Kiki  ne peut plus compter que sur sa seule compagne pour garder son moral qui est plus bas.

Mais pour qui connaît les DD et leur chef Nkurunziza, rien d’étonnant dans tout ça. Hussein Radjabu, Pasteur Mpawenayo, Evrard Giswaswa,… pour ne citer que ceux-là n’ont-ils pas subi le même sort que ce pauvre militant de la 25ème heure ? La question que tous ces autres militants aussi zélés et fanatiques que Kiki  devraient se poser est la suivante : à qui le prochain tour ?

Wait and see, comme disent les Anglais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *